Tout ce qu’il faut savoir sur le THCP

Récemment découvert, le THCP arrive peu à peu sur le marché. Mais qu’est-ce que le D9-THCP ? Et quels sont ses effets ? 

Découvrez la réponse à toutes les questions que vous vous posez sur cette nouvelle molécule cannabique. 

 

Qu’est-ce que le THCP ? 

Le THCP ou Δ9-Tetrahydrocannabiphorol est un phyto-cannabinoïde découvert à la fin de l’année 2019 grâce à des recherches menées en Italie sur des plants de cannabis. En effet, supervisées par le Gouvernement, les recherches menées par le Professeur Guiseppe Cannazza de l’Università di Modena e Reggio Emilia ont mis en évidence – totalement par hasard - deux nouveaux cannabinoïdes : le THCP et le CBDP.


Ces derniers se sont avérés issus du cannabinoïde mère, le cannabigérol, également connu sous le nom de CBG. C’est une molécule déjà à l’origine de la synthèse biochimique du THC et du CBD qui a lieu au sein des trichomes de la plante. Cette étude a démontré qu’il était également responsable de celle du THCP. 


Si ce dernier est présent uniquement à l’état de traces sur certaines fleurs, il est synthétisé de façon un peu plus importante chez d’autres. Sa présence semble donc assez aléatoire selon les variétés de cannabis. Mais cette découverte offre de nouvelles perspectives quant aux potentiels bienfaits de la plante.


Comment a-t-on découvert le THCP ? 

C’est lors de la culture d’une variété de cannabis italien connue sous le nom de FM2 que l’équipe du Professeur Guiseppe Cannazza a découvert totalement par hasard deux nouveaux cannabinoïdes, jusque-là totalement passés inaperçus : le THCP et le CBDP. 


La FM2 est une variété cultivée en Italie, sous supervision militaire, dans le cadre de la recherche autour du cannabis thérapeutique. Cette variété a montré un taux significatif de THCP et de CBDP, permettant la détection et ainsi la découverte de ces nouveaux cannabinoïdes. Les chercheurs vont donc probablement faire des croisements de variétés de cannabis riches en THCP pour arriver à obtenir des graines et des plants ayant des taux élevés de D9 THCP.


THC vs THCP : quelles différences entre ces molécules du cannabis ? 

 Chimiquement parlant, le delta 9 - THCP est semblable au THC, à cela près qu’il présente une chaîne latérale de carbone légèrement plus longue. 


Si le THC est composé de 5 atomes de carbone dans sa structure moléculaire, le THCP en compte quant à lui 7.


Ces quelques molécules supplémentaires lui permettraient ainsi d’augmenter son affinité avec les récepteurs CB1 et CB2 présents dans notre corps. Ainsi, le THCP atteindrait 30 fois plus rapidement les récepteurs CB1 que le THC et 5 à 10 fois plus vite les récepteurs CB2. Sa structure allongée permet également au THCP de se lier plus facilement au récepteur et donc d’être beaucoup plus puissant et d’avoir des effets plus rapidement que le THC. 


Quels sont les effets du THCP ? 

Si certains cannabinoïdes comme le CBD, le THC, le CBN et le CBG commencent à faire l’objet de nombreuses études, le THCP vient d’être découvert. Les recherches sont encore trop peu avancées pour avoir une vision globale des bienfaits du THCP, mais les premières études ont mis en évidence qu’il avait des effets très similaires au THC mais plus rapides et plus puissants. Cette différence s’explique par la plus grande affinité de la molécule de THCP avec nos récepteurs endocannabinoïdes. 


Lors de tests menés sur des rats, les chercheurs ont mis en évidence que le Δ9-tetrahydrocannabiphorol avait des effets semblables au THC : baisse de la faculté de mouvement, soulagement de la douleur et de la nausée, réduction des inflammations, diminution du développement des cellules cancéreuses, pouvoirs anti oxydants, propriétés anti épileptiques, étourdissements, régulation de l’appétit et léthargie. 


Le THCP serait plus de 30 fois plus fort que le THC.


L’effet psychoactif est par ailleurs plus prononcé qu’avec le THC présent dans la marijuana. 


Après avoir consommé du THCP, les effets se font ressentir quasi instantanément. Il est donc important d’en avoir conscience pour choisir judicieusement quand le consommer.


Comment agit le THCP sur notre organisme ?

Le THCP est un endocannabinoïde, c’est-à-dire une molécule qui interagit avec notre système endocannabinoïde. Ce dernier est composé de récepteurs CB1 et CB2 disséminés dans notre corps. Ces récepteurs régulent de nombreux systèmes notamment neurologiques, inflammatoires, musculaires, articulaires… Ainsi, le THCP a une grande affinité avec ces récepteurs, va créer une liaison et ainsi moduler l’activité de certaines fonctions.  

Quels sont les avantages pour la santé du THCP ?

Le THCP ayant été découvert tout récemment, il a fait l’objet de très peu de recherches. Cependant il semblerait qu’il possède les mêmes vertus que le THC. Ainsi, ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques pourraient en faire un atout thérapeutique pour certaines pathologies. Il pourrait aussi réguler l’appétit. Tout comme le CBD, il serait un puissant anxiolytique et soulagerait les troubles du sommeil. Cependant, nous vous conseillons de demander conseil à un professionnel de santé si vous avez la moindre question ou si vous êtes sous traitement médicamenteux. 

Quels sont les effets secondaires du THCP ? 

Le problème du THCP est qu’il est très difficile à doser. De par sa puissance, s’il est mal dosé, il pourrait présenter des effets secondaires très similaires au THC : paranoïa, somnolence et fatigue, tachycardie, sècheresse buccale, vomissements, yeux rouges… 

Le THCP est encore loin d’avoir dévoilé tous ses secrets, nous ne connaissons donc pas encore précisément tous ses effets secondaires.

Le THCP est-il dangereux ?

Le THCP est une molécule qui est naturellement synthétisée par la plante de chanvre. Son agencement moléculaire est presque identique à celle du THC. Il pourrait donc offrir de nouvelles opportunités en termes d’avancées médicales. Cependant, sa puissance et sa rapidité d’assimilation en font une molécule à manier avec précaution. Il est donc indispensable de le consommer en prenant certaines précautions. Tout d’abord, assurez-vous de ne pas avoir à prendre le volant après et profitez plutôt d’un moment calme pour essayer le THCP. Commencez toujours par une faible dose puis augmentez progressivement en fonction des effets ressentis. 

Comme tous les autres cannabinoïdes présents dans le cannabis, le THCP est déconseillé aux femmes enceintes, aux mineurs et aux personnes sous traitement médical. 

Si vous ressentez déjà de forts effets en prenant du THC, nous vous déconseillons de tester le THCP. 

Comment consommer le THCP ? 

 

De plus en plus de produits au THCP arrivent sur le marché du CBD et du cannabis. Ainsi, aujourd’hui on trouve principalement des fleurs THCP, des résines THCP et des pollens THCP. 

Globalement, les produits THCP se consomment de la même façon que les produits CBD traditionnels : par vaporisation ou inhalation et en ingestion.

 

Le THCP est-il légal ? 

En effet, le THCP fait partie des nouveaux cannabinoïdes découverts très récemment. Étant encore une molécule trop peu étudiée, la question de la légalité du THCP est floue. Il n’est pas répertorié comme molécule contrôlée, mais n’est pas non plus autorisé. Le flou juridique permet aujourd’hui une commercialisation du produit en France, du moment qu’il contient moins de 0,3% de THC. Cependant, comme pour tous les cannabinoïdes, cette législation peut évoluer d’un pays à l’autre.  

Le THCP est un cannabinoïde similaire au THC. Il est donc très prometteur et pourrait devenir une solution thérapeutique. Cependant, sa puissance et la rapidité de ses effets sont à prendre en compte avant de vous lancer dans cette expérience cannabique.